>> Suggestion d'itinéraires >> Séjours thématiques

Sur les pas du roi Arthur

Personnage omniprésent au pays de Galles, le roi Arthur est devenu bien plus qu’une légende, presque l’emblème du pays. Il est passé partout ! Bien qu’il n’y ait aucune preuve de l’existence réelle d’Arthur, beaucoup d ‘histoire s’accordent à voir dans ce personnage mythique la somme de nombreux héros gallois bien vivants, qui ont guidé des batailles extraordinaires contre les Anglais. Arthur ne serait donc pas un, mais plusieurs. A l’origine il y a bien un chef militaire, qui aurait rassemblé les Celtes pour vaincre les Saxons au VI ème siècle. La mémoire collective s’est par la suite emparé du personnage pour donner naissance à un véritable surhomme dont les exploits s’étendent sur des siècles, reprenant certainement les actes d’autres guerriers, peut être des descendants du même nom. Ainsi est né Arthur. Pour sa part, Merlin serait un chevalier poète originaire d’Ecosse. Plusieurs sites au pays de Galles sont liés aux légendes arthuriennes :

- Jour 1 : Caerleon. Village romain près de Cardiff où Arthur et ses chevaliers auraient tenu leurs conseils de guerre au sein des vestiges de l’amphithéâtre romain : la fameuse « Table ronde ». Le centre culturel de Ffwrwm a fait fabriquer une série de trônes dédiés aux chevaliers de la Table ronde. Ils sont exposés à ciel ouvert dans la cour centrale. Après Caerleon, prenez l’autoroute M4, pour aller à Neath puis Pontneddfechan sur le site de Craig y Ddinas où s’étend un important réseau de caves. Arthur et ses chevaliers continueraient à y garder un important trésor…

- Jour 2 : Carmarthen. Capitale du Caermarthenshire dans le sud-ouest du pays de Galles à quelques pas du Pembrokeshire. Il s’agirait de la ville de naissance de Merlin Ambrosius, né d’une femme pieuse et du diable ! Merlin a donc hérité des pouvoirs de son père et de la sagesse de sa mère.

- Jour 3 : Saint Govan’s Head. Selon la légende, le trésor des chevalier de la Table ronde serait caché sous les pierres d’une petite chapelle coincée entre 2 falaises à Saint Govan’s Head dans le Pembrokeshire.

- Jour 4 : Ile de Bardsey. Au nord ouest de la côte galloise à la pointe de la péninsule de Llyn, Bardsey est un des sites associés à Merlin. Selon une des multiples légendes, Merlin y vivrait encore aujourd’hui.

- Jour 5 : Dinas Emrys. Colline dans la région de Snowdonia, près du village de Beddgelert. Lieu très important dans la mythologie galloise puisque c’est ici que Merlin prédit la défaite suivie de la victoire galloise sur les Anglais. Selon la légende, le roi Vortigern essaya en vain de construire les fondations de son futur château sur cette colline. Il amena alors Merlin, encore jeune garçon, sur les lieux, et celui-ci eut la vision d’un combat de dragons, l’un rouge (représentant le pays de Galles) et l’autre blanc (représentant l’Angleterre). Symbole de la lutte entre les deux peuples, présageant la défaite suivie de la victoire des gallois.

- Jour 6 : Dinas Bran. Ruines du château de Bran au sommet d’une colline près de Llangollen. Un grand moment pour les mordus de Merlin. Il s’agirait de la dernière cachette du Saint-Graal…

Châteaux

Impossible de na pas proposer d’itinéraires vous entraînant le long des châteaux gallois. On peut les classer an 3 catégories pour simplifier leur histoire : les châteaux gallois construit avant l’invasion anglaise, les châteaux anglais, dont beaucoup furent édifiés au XIII ème siècle par Edward Ier et ses successeurs, et les chateaux sans aucun but défensif, commandés par de riches excentriques. Pour ne pas fâcher les Gallois, ne visitez pas uniquement les châteaux édifiés par Edward Ier. Certes, ce sont les plus imposants au niveau architectural mais les ruines galloises sont tellement plus romantiques !

- Jour 1 : le château de Cardiff, de Coch et de Caerphilly. Les châteaux de Cardiff et de Coch n’ont jamais eu de but défensif. Construits à la fin du XIX ème siècle, ils sont encore en bon état et on peut visiter leurs salles d’apparat. Caerphilly est typique des forteresses guerrières édifiées par Edward Ier, le premier Anglais à réussir l’annexion du pays de Galles.

- Jour 2 : Carew et Pembroke. Carew Castle est probablement un des plus étranges et fascinants châteaux du sud du pays de Galles. Construit entre 1280 et 1310, il fut considérablement agrandi au XV ème siècle. De nombreux visiteurs y auraient vu les fantômes de sir Roland Rhys, un des locataires du château, et de son singe, revenus hanter la tour nord ouest où ils habitaient. Selon la légende, Lord Rhys fut mystérieusement assassiné une nuit après avoir refusé la main de sa fille à un soupirant qui le maudit. On retrouvera à ses côtés le corps du singe, mort lui aussi. Pembrokeshire fut édifié par les Normands pour assujettir les Gallois. Aujourd’hui les tours sont toujours intactes.

- Jour 3 : Harlech, Dolwyddelan et Dolbadarn. Après avoir visité Harlech, dont la position géographique est une des plus impressionnantes des châteaux normands, réconciliez-vous avec les Galloisen explorant Dolwyddelan, Llewellyn le Grand, héros national, naquit probablement dans ce château. Peu après, il fut conquis et fortifié par Edward Ier. Dolbadarn, ruines d’un château normand, inspira le peintre Turner, qui le représenta dans ses toiles.

- Jour 4 : Conwy et Caernarfon. Deux joyaux de l’architecture d’Edward Ier, incontournable si l’on veut bien comprendre son style.

Marcher

Le pays de Galles se prête parfaitement à la marche. Chaque colline ou partie du littoral donne lieu à un plan détaillé vendu à l’office du tourisme. Les principales routes pour ceux qui veulent marcher plusieurs jours de suite sont le chemin côtier du Pembrokeshire et le Offa’s Dyke Path. Ce dernier est l’ancienne frontière entre le pays de Galles et l’Angleterre.

 << Haut de page






 


Silver Voyages
Siège social : 30 rue de Washington
75008 PARISFRANCE
Tél : (33) 01 45 61 97 52
IM075100175 - Garantie financière : GENERALI - CGV